Au rang des administrations les mieux réformées

En marge de la  56ème Session du Conseil d'administration du  Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement, à Marrakech au Maroc, la CNSSAP a reçu le prix d'excellence du Prix Panafricain du Service Public, dans la catégorie "innovation et amélioration de la qualité du service public".

C’est des mains du Ministre d’Etat et Patron de la Fonction Publique que les 4 retraités, NIOKA LULALA Joseph ; MAWONSO MENAKUNTIMA Isaac ; TAMO MVULUBUNDU Alphonse et LUTUMBA KOMBA Pierre, – choisis selon le critère de l’ancienneté   - ont reçu leurs notifications, gage du traitement et de la liquidation de leurs prestations, ainsi  que leurs chèques respectifs à titre de première pension payée par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale des Agents Publics de l’Etat ce vendredi 05 janvier 2018. 

C’est en effet ce mardi 29 août 2017 que Son Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de la Fonction Publique a lancé officiellement les opérations d’immatriculation des agents publics au régime de sécurité sociale de la CNSSAP.

Tôt dans la matinée, à l’agence provinciale de Kinshasa, située au croisement des avenues Mont des arts et des Huileries dans la commune de la GOMBE, le décor était déjà planté pour accueillir l’événement marquant le début officiel des activités métiers de la CNSSAP. On pouvait voir les invités défiler et envahir le hall de l’agence, principalement les Secrétaires généraux nouvellement admis à la retraite et à l’éméritat, les Secrétaires généraux en fonction, les représentants de la Banque Mondiale, les représentants des organisations syndicales de l’Administration Publique, la presse ainsi que d’autres invités de marque. C’est autour de 09 heures que le Ministre d’Etat, Ministre de la Fonction Publique, le Professeur Michel BONGONGO IKOLI, fera son apparition pour démarrer officiellement la cérémonie.

Sans plus tarder, c’est autour de l’hôte de la circonstance, le Chargé de mission de la CNSSAP, Monsieur TOMBOLA MUKE, de prendre la parole pour à la fois dire son mot de bienvenue aux différents invités, circonscrire l’événement et décrire le mécanisme du processus d’immatriculation sans manquer à rappeler que l’attente a certes été relativement longue depuis l’inauguration de l’agence provinciale, mais qu’il était important, au-delà du besoin de démarrer, de se rassurer d’avoir achevé la mise en place d’un processus informatique efficace, moderne et performant.

A la suite du Chargé de Mission, le Ministre d’Etat, Ministre de la Fonction Publique, ayant pris la parole, a rappelé l’engagement du pays dans la réforme de l’Administration Publique dont l’une des priorités est la création et le fonctionnement de la CNSSAP ! C’est sur cette même lancée que le patron des agents des carrières des services publics de l’Etat va rappeler tout l’intérêt pour ces derniers de venir s’immatriculer auprès de la CNSSAP à leur propre profit et ce, suivant le programme de l’institution, à savoir, avant tout l’immatriculation des nouveaux retraités de juillet 2017 avant qu’il ne s’en suit celle des agents actifs.

Son Excellence le Professeur Michel BONGONGO en a profité pour rappeler le souci du Gouvernement de la sécurisation de la couverture sociale offerte par la CNSSAP à travers ses procédures, notamment celle d’immatriculation, hautement informatisées, à l’issue de laquelle une carte de sécurité sociale est automatiquement imprimée, et sur laquelle est incrusté le numéro de sécurité sociale unique et définitif de l’immatriculé, une technologie de dernier cri.

Après son invitation aux différents partenaires techniques et sociaux ainsi qu’à l’opinion à soutenir et s’approprier la CNSSAP, le Ministre d’Etat a lancé les opérations d’immatriculation qui ont permis aux deux secrétaires généraux émérites de la Fonction Publique de se faire immatriculer en passant par toutes les étapes de l’exercice en 5 minutes, pour enfin obtenir leurs cartes respectives de sécurité sociale qu’ils vont brandir à l’assistance et leur permettre par cette même occasion de saisir le professionnalisme de mise dans ce processus par la CNSSAP.

Une page de l’histoire du régime octroyé de sécurité sociale ou mieux un livre est ainsi refermé au sein de la Fonction Publique après ce lancement de l’opération d’immatriculation par la CNSSAP.

 

Prêcher par l’exemple ! Un exercice difficile, auquel cependant la CNSSAP s’est adonné avec succès en se dotant d’un siège provisoire au reflet de la modernité.

Inaugurée le 14 décembre 2017 par le Ministre d’Etat, Ministre de la Fonction Publique, aux côtés duquel se tenait son homologue en charge du Budget, l’aile 4 au deuxième niveau du bâtiment de la Fonction Publique va désormais officiellement abriter l’ensemble des services de la CNSSAP;

En cette matinée du 17 juillet 2017 dans la salle de réunion du siège de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale des Agents Publics de l’Etat, a eu lieu la cérémonie des signatures des contrats de travail et contrats d’objectifs et de performance entre le management de la CNSSAP et le personnel nouvellement recruté sur concours et formé sur les métiers de la sécurité sociale.

Mise en place terminée, brève allocution, les agents sont passés tour à tour signer un document de plusieurs pages dont le contenu marque l’engagement entre la CNSSAP, représentée par son Chargé de Mission, Monsieur TOMBOLA MUKE, et le personnel. Les contrats de travail étant assortis d’une période d’essai de six mois, les agents ont été mis sous contrats d’objectifs et de performance pour permettre au management de bien apprécier leur performance. Ces contrats d’objectifs et de performance, dûment signés par les agents, ont l’avantage de permettre à ces derniers de connaître en avance ce que le management attend d’eux pendant les six mois d’essai. En effet, chaque agent s’est vu assigné des objectifs à atteindre, et devra s’organiser de manière inlassable pour les réaliser afin d’espérer avoir des jours longs au sein de l’institution.

Le contrat d’objectifs et de performance donne une précision sur la mission assignée à chaque poste pour participer à la réalisation de la mission globale de la CNSSAP.  De cette mission, découle cinq objectifs opérationnels fixés à chaque poste.  Ces objectifs opérationnels pour chacun des postes sont en phase avec les objectifs stratégiques de la CNSSAP.  Pour chaque objectif opérationnel, il a été retenu au moins un indicateur objectivement vérifiable validé de commun accord entre les deux parties (Employeur et Employé) pour éviter toute subjectivité dans l’évaluation de ces contrats.   Pour chaque objectif opérationnel, il a été retenu une liste des principales activités à mener pour permettre au poste d’atteindre tous les résultats attendus sous chaque objectif opérationnel.  Enfin, l’objet du contrat précise les différents livrables qui doivent être produits par  poste à la fin de chaque mois.

En outre, une évaluation mensuelle de ces contrats d’objectifs est prévue et devra permettra de suivre son exécution, dans une approche de gestion axée sur les résultats et sur la performance.

Pour le management de la CNSSAP, l’instauration de ces contrats d’objectifs et de performance devra permettre de mettre en place, au sein de cet établissement public, un système de management de la qualité et une culture institutionnelle des résultats.

Pour ce qui est de la cérémonie, elle s’est poursuivi par une réunion d’orientation sous la direction du Chargé de mission qui a notamment rappelé la vision, les missions et les valeurs de l’institution avant de discourir sur son appréhension du travail, qu’il a qualifié de « maladie chronique, incurable, contagieuse et progressive » au sein de l’institution qu’il patronne.

Ce jour-là même marquera le début de la contagion.

A PROPOS
Aile 4, 2ème étage
Bâtiment de la Fonction Publique
Kinshasa/Gombe
contact@cnssap.cd
www.cnssap.cd