Le 28 juin 2019 a brillé de mille feux à la CNSSAP. En effet, pour son deuxième exercice du genre, la CNSSAP a rendu public « Ad Maiora », le désormais deuxième rapport annuel d’activités de son histoire.

Jour pour jour, un an après s’être adonnée à présenter et à offrir pour une consommation publique son premier rapport annuel, document stratégique qui chiffre et relate les réalisations d’un exercice donné, et ce, en conformité à ses valeurs de transparence et de respect vis-à-vis de sa clientèle et de l’Etat, la CNSSAP a remis une couche en cette matinée au salon rouge de l’immeuble intelligent.

La salle affichait quasi complet aux heures prévues du lancement de la cérémonie. Autour de 10h00’, l’auditoire, constitué d’une hétérogène représentativité marquée par la présence de la crème politique et administrative publique, le patronat du secteur privé, les syndicats et partenaires de tout genre, ressortissants internes et externes, clients et fournisseurs, et sans oublier l’immanquable personnel CNSSAP, se levait pour saluer l’entrée du Président de céans de la cérémonie, en l’occurrence le Ministre d’Etat en charge de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale, Son Excellence Lambert MATUKU MEMAS. A sa suite, les Chargé de mission et Chargé de mission adjoint en charge des questions techniques et juridiques de la CNSSAP complétaient le trio des locuteurs du jour.

C’est en effet après avoir entonné l’hymne national à l’unisson que les hôtes vont tendre l’attention à la présentation du jour, celle du Chargé de mission, TOMBOLA MUKE. L’exposant n’aura laissé aucun mot au silence pour relater le déroulé d’une année 2018 qui s’est vue tâcher plusieurs pages blanches de l’histoire de la CNSSAP. Chiffres à la clé, le numéro 1 de la Caisse a renseigné les flux des entrées et sorties financières, sans oublier ceux des placements. Encore une fois, les indicateurs sont au vert et donnent raison à une gestion saine de mise à la CNSSAP, loin d’être une simple aspiration. Comme à ses habitudes, TOMBOLA MUKE a conclu son mot en rappelant l’impossibilité de l'atteinte de ces résultats sans « les mains à la patte » de tous les partenaires internes et externes de la CNSSAP, chacun y trouverait donc sa fière chandelle.

Le Ministre d’Etat en charge du travail a, à son tour, pris la parole, au nom de son collègue de la Fonction publique empêché, pour affirmer que : « … Pour ma part, je note avec beaucoup d’intérêt les nouveaux pas franchis. J’ai personnellement approuvé le programme d’activités 2018 de la CNSSAP, programme que j’ai jugé ambitieux. Il n’a pas tardé que j’ai eu à présider (plusieurs activités) qui ont conduit à la reconnaissance internationale qui m’a été remise, et au nom de la République le 20 juin 2018, par le Centre Africain de Formation et Recherches Administratives et du Développement, CAFRAD en sigle, à Marrakech, au Maroc. Ce fut la première fois que la RDC remporte ce titre. Le projet CNSSAP nous a fait remporter le Prix d’excellence du Prix panafricain du Service Public, dans la catégorie  ‘Innovation et amélioration de la qualité du service public’.

A la suite de son mot, le Ministre en charge du Travail a procédé au baptême du document publié ce jour, baptême parsemé de mots de félicitations et d’encouragements. C’est donc avec faste que ce deuxième exercice au sein de la CNSSAP sera conclu. Les vifs encouragements du public à l’équipe de dirigeants et au personnel de la CNSSAP vont s’inviter à la sortie de la salle, et se poursuivre pendant le cocktail.

Cliquez ici pour télécharger ce rapport

 

 

 

 

 

A PROPOS
Aile 4, 2ème étage
Bâtiment de la Fonction Publique
Kinshasa/Gombe
contact@cnssap.cd
www.cnssap.cd